HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

Pierre Vincent (source: Supplément à L'Echiquier janvier 1926)

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

VINCENT Pierre

17/10/1878 (Paris) - 02/04/1956

Il est né à Paris dans le manège que tenait son père. Il a effectué des études techniques à Caen et à Londres pour devenir ingénieur mécanicien, puis directeur d'usine. Il parlait cinq langues.

Il pratiquait l'aviron et le rugby et son attrait pour le sport, le conduit au comité olympique français en tant que chef de service.

Passionné de sport, il s'enthousiasme aussi pour les échecs qu'il apprend très jeune, sans jamais parvenir à devenir meilleur qu'un joueur de troisième catégorie.

Il est secrétaire général de la FFE en 1924 quand les jeux olympiques ont lieu à Paris (4 mai au 27 juillet). Il reprend un vieux projet de tournoi olympique d'échecs datant de 1922 et remue ciel et terre pour faire admettre les échecs au programme des JO. Il n'y parvient pas, mais organise malgré tout un tournoi international réservé aux amateurs qui démarre le 12 juillet 1924, à Paris pendant les JO. Le tournoi démarre même par la lecture d'un serment olympique par le joueur français Georges Renaud.

Le Figaro 13 juillet 1924

A la fin du tournoi, sous l'impulsion de la FFE et grâce aux efforts de Pierre Vincent qui en fut la cheville ouvrière, la Fédération Internationale des Echecs est constituée par une quinzaine de pays. Cette nouvelle fédération fut d'abord appelée FIE, puis dès 1925 FIDE.

La Stratégie août 1924 p201

Depuis lors il est considéré en quelque sorte comme le "fondateur" de la FIDE, qui le nomma membre honoraire lors de son VIème congrès à Venise en septembre 1929.

Il demeura secrétaire général de la FFE de 1924 à 1928, puis se retira sans se désintéresser des échecs. Il se retira suite à la nomination par la FFE d'Alexandre Alekhine en tant que délégué français à la FIDE, il considérait que ce poste lui revenait et quitta alors la fédération française.

En 1949, il fut invité par la FIDE au congrès de Paris, à l'occasion des 25 ans de sa fondation.

 

sources :

- Chess Personalia - Jeremy Gaige (1987) p446

- Dictionnaire des échecs - François Le Lionnais et Ernst Maget (1974) p407

- L'Express du Midi - Interim (?) (1924) chronique du 7 juillet

- FIDE - article nécrologique de Marcel Berman - (1956) n°3 p85-86

- Chess Notes - The History of FIDE - Edward Winter

 

Accueil