HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

                         

                            Source: Butlletí d'Escacs Digital de la Federació Catalana d'Escacs (septembre 2014) p.33

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

CASTILLO ESCUDERO Andres

 

??/??/1932 - ??/08/2014

Andres Castillo est un joueur espagnol qui a vécu en France de 1957 jusqu'au début des années 60.

Il a appris les échecs à l'âge de 16 ans au club Comtal de Barcelone. En 1953 il devient champion de Catalogne de parties rapides. En 1957 il s'installe en France pour des raisons professionnelles et fréquente le club Caïssa.

En 1961 il gagne le tournoi de seconde catégorie du championnat de Paris.

En 1961 et 1962, il a participé au grand tournoi Mokarex.

Au début des années 60, les échecs français étant dans un état catastrophique, des tentatives de relance voient le jour. La société des cafés Mokarex propose d'organiser un grand tournoi en plusieurs phases sous le contrôle de la FFE. Les prix sont stupéfiants:

 - Des postes de radio à transistor pour les vainqueurs de phases éliminatoires régionales.

 - Des récepteurs de télévision pour les vainqueurs de quarts de finales.

 - Une Fiat 500 pour chacun des vainqueurs de demi-finales.

 - Une Peugeot 404 pour le vainqueur de la grande finale nationale.

Andres Castillo s'était qualifié pour la Finale (Paris juillet 1962) et il termina 2ème ex-æquo, derrière Guy Mazzoni. A son retour en Espagne, il racontait inlassablement une anecdote sur la partie décisive contre Mazzoni. Il disait s'être fait avoir et pensait que "El coche Peugeot 404" aurait dû lui revenir. Voici la partie et le curieux incident final:

Mazzoni, Guy - Castillo Escudero, Andres [B94]

Paris Mokarex finale  07.1962

1.e4 c5 2.¤f3 d6 3.d4 cxd4 4.¤xd4 ¤f6 5.¤c3 a6 6.¥g5 ¤bd7 7.¥c4 £a5 8.£d2 e6 9.0–0–0 b5 10.¥b3 ¥b7 11.¦he1 ¦c8 12.¤f5 b4 13.¤d5 ¤c5 14.£d4 ¤xb3+ 15.axb3 ¤xd5 16.exd5 £c5 17.¦e2 £xd4 18.¦xd4 ¢d7 19.¦xb4 ¥xd5 20.¤e3 ¥c6 21.¤c4 ¢c7 22.¦d2? a5 23.¤xa5 ¦a8 24.¥e3 d5 25.¥b6+ ¢d7 26.¦c4 ¦xa5 27.¥xa5 ¥d6 28.¦g4 ¦a8 29.b4 g6 30.c3 h5 31.¦h4 ¦h8 32.¢c2 g5 33.¦h3 g4 34.¦e3 ¥xh2 35.g3 h4 36.gxh4 ¥f4 37.¦ed3 ¥xd2 38.¦xd2 ¦xh4 39.b3 f5 40.¥b6 1–0 Ajedrez Español (septembre 1962) p.453

Après avoir joué 40.¥b6,  Mazzoni dit à son adversaire que le contrôle de temps était passé et offrit la nulle. Castillo, dont la position est clairement supérieure, refusa l'offre et réfléchit longuement. Pour constater avec horreur, que peu après Mazzoni réclama le gain pour dépassement du temps de la part du joueur espagnol. Mazzoni avait-il sciemment piégé son adversaire ?  C'est invérifiable, mais pour Castillo cela ne faisait pas de doute.

L'incident précédent est d'autant plus étonnant que les deux hommes fréquentaient le même club. Ils figurent tous les deux dans l'équipe du cercle Caïssa qui bat le club lorrain d'Autun le Tiche 4-0 en finale de la Coupe de France 1962.

Fin 1962, il participe au tournoi international de Noël organisé par Caïssa et termine 6-7ème sur 12 (vainqueur O'Kelly).

Castillo Escudero, Andres - Boutteville, César [C81]

Paris Caissa Noel 6263

 1.e4 e5 2.¤f3 ¤c6 3.¥b5 a6 4.¥a4 ¤f6 5.0–0 ¤xe4 6.d4 b5 7.¥b3 d5 8.dxe5 ¥e6 9.£e2 ¥e7 10.c4 ¤c5 11.cxd5 ¤xb3 12.dxe6 ¤bd4 13.exf7+ ¢xf7 14.£e4 £d7 15.¤c3 ¦ad8 16.¥e3 £f5 17.¤g5+ ¥xg5 18.£xf5+ ¤xf5 19.¥xg5 ¦d4 20.¦ae1 ¦e8 21.¥e3 ¦d3 22.¥f4 ¦d4 23.e6+ ¦xe6 24.¥xc7 ¦d2 25.¤e4 ¦xe4 26.¦xe4 ¦xb2 27.g4 ¤fd4 28.a3 ¦b3 29.¦d1 ¦c3 30.¢g2 h6 31.¥f4 ¤f3 32.¦e3 ¤h4+ 33.¢g3 ¦c4 34.¥xh6 ¤f5+ 35.gxf5 gxh6 36.¦d6 ¤d4 37.¢f4 ¤e6+ 38.¢e5 ¤c5 39.¢d5 h5 40.f6 ¦c1 41.¦e7+ 1–0

En 1963, il participe au tournoi international de Pâques organisé par Caïssa et termine dernier (vainqueur Kottnauer).

Quand il est retourné en Espagne, il a participé à de nombreux tournois par équipes dans les années 70. En 1998, il a participé au championnat du monde des vétérans en terminant 46ème sur 200 participants.

 

Source :

 - Butlletí d'Escacs Digital de la Federació Catalana d'Escacs (septembre 2014) p.33-34 consultable en ligne.

 - Ajedrez Español (septembre 1962) p.453

 - Un grand merci à Joaquim Travesset y Barba sans qui cette page n'aurait pu être créée. C'est lui qui a attiré mon attention sur ce joueur, c'est également lui qui a retrouvé une bonne partie du matériel figurant sur cette page.

Joaquim collabore au site espagnol Ajedrez 365 où il publie des articles sur l'histoire des échecs toujours extrêmement bien documentés.

 

Accueil