HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

 

                             

Paris Soir (13 mars 1925)                                             Comoedia (15 mars 1933)

                                    

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

BIENSTOCK Wladimir

05/05/1868 (Zhitomir - Russie maintenant Ukraine) - 12/03/1933 (Paris 14ème)

Il est né Vladimir Lvovitch Binshtok (Владимир Львович Биншток ) à Zhitomir en Russie. Il est diplômé en droit de l'université de Moscou et a été avocat à la cour d'appel de St Petersburg de 1891 à 1899. Il est pendant près de 25 ans le correspondant à Paris de très nombreux journaux russes. Il écrit également dans de nombreux journaux français, mais sera surtout connu pour son activité de traducteur. Il a traduit en français les œuvres complètes de Tolstoï en 27 volumes et les plus grandes œuvres de Dostoïevski. Il traduit en russe des pièces de théâtre françaises qui sont jouées en Russie. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur Tolstoï, Dostoïevski, Raspoutine etc... Il co-rédige des œuvres plus légères en compagnie du gastronome et humoriste Curnonsky. Lorsqu'il publie ou traduit, il le fait souvent en utilisant le prénom Jean Wladimir.

Petite histoire tirée de la "Semaine Humoristique" de Curnonsky dans Comoedia (22 mars 1935)

Il est naturalisé français en 1922, puis il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1929 pour "avoir rendu aux Lettres françaises d'éminents services" grâce à ses traductions.

Il est un bon joueur amateur et son activité échiquéenne à Paris débute avant la première guerre mondiale. Il fréquente le café de la Régence où il joue de nombreuses parties et participe aux différents tournois. Par exemple, en 1917 il termine 4ème du grand tournoi de la Régence (1er Aurbach, 2ème Silbert, 3ème Antoniadi). Il semble peu jouer au début des années 20, mais en 1927 il participe au championnat de France à Chamonix où il figure honorablement avec une 6ème place sur 9. Il participe également au championnat de France 1929 où il termine à nouveau 6ème, sur 10.

Voici une partie peu connue, avec ses commentaires. Il succombe face à la technique sans faille de Capablanca.

L'Action Française (2 mai 1927)

Il décède à Paris en 1933, il habitait boulevard Raspail.

Le Figaro 15 mars 1933

Comoedia (15 mars 1933)

Sources:

- Le Figaro - article nécrologique - (15 mars 1933) p.5

- Comoedia - article nécrologique - (15 mars 1933) p.3

- Bulletin de la Fédération Française des Echecs - article nécrologique - (janvier-avril 1933) p.6

- Léonore - Le Fonds de la Légion d'Honneur aux Archives Nationales

 

Accueil