HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

                             

                                                                                                           Splendide portrait réalisé par David Friedmann

                                                                                                        (Bibliothèque Royale des Pays Bas)

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

BERNSTEIN Ossip Samoïlovich

20/09/1882 ou 02/10/1882 (Zhitomir - Russie / aujourd'hui Ukraine) - 30/11/1962 (Pyrénées - France)

Il est né dans une famille juive aisée de Zhitomir (Jitomir) dans le sud de la Russie. Certaines sources donnent une date de naissance le 2 octobre 1882. Ces sources considèrent que le 20 septembre 1882 habituellement mentionné est une date issue du calendrier Julien utilisé en Russie au 19ème siècle, hors pour convertir en notre calendrier Grégorien, il faut ajouter 12 jours.

Il effectue des études en Allemagne, qu'il achèvera comme Docteur en droit de l'université d'Heidelberg. Il s'est installé en France après la première guerre mondiale. Il est naturalisé français en 1933.

Avis de naturalisation publié dans Le Journal Officiel de la République Française (26 mars 1933)

Il ne se consacrait pas entièrement aux échecs, il avait une grande réputation d'homme d'affaires. La légende dit qu'il a fait trois fois fortune et qu'il a été trois fois ruiné par des événements historiques: la révolution bolchevique de 1917, la grande dépression de 1929 et l'arrivée des nazis en France en 1940.

Sa carrière échiquéenne a été des plus longues, avec de nombreux intervalles sans jouer. Elle débute en 1902 en Allemagne et son dernier tournoi international a été disputé en 1961 à Amsterdam à près de 79 ans.

Tirée du livre de Mikhail Chigorin sur le 3ème championnat de toutes les Russies disputé en 1903

Wiener Schachzeitung (1914) p.81

Son palmarès comporte peu de premières places (même si on doit mentionner sa belle victoire à Ostende en 1907) mais il termina très souvent aux places d'honneur, ce qui constitue un exploit pour un joueur qui n'a jamais été vraiment un "professionnel". En 1954, à 72 ans, il est encore deuxième ex-æquo avec Najdorf au tournoi de Montevideo.

Caricature parue dans le journal espagnol El Mundo Deportivo (11 novembre 1949)

à l'occasion d'un match Barcelone-Paris

Bernstein à Barcelone en 1952.

(Amicalement transmis par Joaquim Travesset et issu de sa collection personnelle )

Croquis réalisé par Abraham Baratz

L'Echiquier de Paris (mai-juin 1953) p.76

Il a représenté la France aux olympiades d'Amsterdam 1954. A celles de Moscou 1956, il a fait le voyage mais est tombé malade en arrivant et n'a pas joué.

Nommé GMI en 1950 lors de création du titre par la FIDE puis Arbitre International en 1952.

Il est décédé en 1962 dans les Pyrénées où il s'était retiré.

 

Sources encyclopédiques:

- Chess Personalia - Jeremy Gaige (1987) p.35

- The Oxford Companion to Chess - David Hooper et Kenneth Whyld  (1992) p.37

- Dictionnaire des Echecs - François Le Lionnais et Ernst Maget (1974) p.37

- Le Nouveau Guide des Echecs - Nicolas Giffard et Alain Biénabe (2009) p.799 (qui indique par erreur qu'il a été champion de Russie en 1903, alors qu'il a terminé deuxième derrière Chigorin)

Autres sources:

- Europe Echecs (février 1963) p.3

- British Chess Magazine (mars 1963) p.42 & 72

- Deutsche Schachzeitung (février 1963) p.43

- Tidskrift för Schack (1963) p.10

- Moderne Schachstrategie - Savielly Tartakower (1930) est une monographie consacrée à Bernstein.

 

 

Accueil