HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

source: Mes vingt ans à l'OSE:1941-1961 de Jenny Masour-Ratner & Katy Hazan (2006) p.144

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

RATNER Jacques (Evsey / Ovsey / Owsey)

19 ??/12 ??/1893 ?? (Odessa - Russie / aujourd'hui Ukraine) - ??/??/??

Jacques Ratner est connu pour ces activités échiquéennes dans les années cinquante: il participe à plusieurs championnats de Paris en 1953, 1955, en 1957 il est même champion de Paris (1). Il participe au tournoi fédéral du championnat de France 1953, il arbitre le championnat de France 1956.

Il participe également à quelques compétitions par équipe. Notamment à un match Barcelone-Paris de novembre 1949. A cette occasion il est présenté par la presse espagnole (2) et on y découvre qu'il est le même Ratner qui a participé à différents championnats de Paris dans les années vingt.

El Mundo Deportivo - (4 novembre 1949)

On retrouve en effet un E.Ratner qui participe aux championnats de Paris 1925, 1926, puis un O.Ratner qui participe aux championnats de Paris 1927 et 1928. On trouve également un E.et un O.Ratner participant à divers tournois parisiens entre 1924 et 1930 (3).

Cet article espagnol indique également qu'il a gagné le championnat de Russie du sud en 1913, un tournoi à Naples (sans date) et un premier prix à Scarborough en 1927 (4).

C'est en recherchant sur les activités de Jacques Ratner pendant la seconde guerre mondiale que l'on comprend le mystère des E. ou O. Ratner qui deviennent Jacques.

Jacques Ratner a participé au sauvetage de centaines d'enfants juifs dans le cadre de l'O.S.E. (Œuvre de Secours aux Enfants). D'abord légale, cette association entrera dans la clandestinité afin de cacher des enfants ou de les faire passer en Suisse. Le livre de sa femme Jenny Masour-Ratner: Mes vingt ans à l'O.S.E.: 1941-1961, raconte cette période faite de changement d'identité ou de lieu d'habitation (5). Jacques Ratner a séjourné à Lyon et à Chambéry pendant cette période. On y apprend qu'il a vécu une partie de l'occupation sous le pseudonyme de "Marcel Mathon".

On peut également découvrir sur le site internet du "United States Holocaust Memorial Museum" un certificat de nationalité Salvadorienne émis par un diplomate en poste en Suisse (6). De nombreuses recherches sur l'histoire de l'O.S.E. figurent sur le net et mentionnent Jacques Ratner avec souvent accolé, son prénom d'origine : Evsey ou Ovsey ou Owsey.

Le livre de sa femme permet de reconstituer son histoire : Il est un jeune étudiant en physique à Odessa en 1917 quand la révolution russe éclate. Il épouse Jenny Masour et ils quittent Odessa pour la France avant l'arrivée des "rouges". Arrivés à Paris, sa femme et lui reprennent leurs études à la Sorbonne. Par la suite, Jacques Ratner obtient des diplômes de mathématiques et physique.

On retrouve le nom de Jacques Ratner bien plus tard, à la fin des années 70-début des années 80. Un éditeur italien publie une série de livres (pas très bons ...) signés Jacques Ratner: Les échecs féériques (1976) Les secrets de la victoire aux échecs (1977) Erreurs à ne pas commettre aux échecs (1982).

----------------

Reste un dernier mystère concernant Jacques Ratner : est-il également l'auteur d'une étude très célèbre parue dans le Bulletin de la Fédération française des échecs en 1924 ? (7)

Bulletin de la FFE - Octobre-Décembre 1924 p.19, daté du 15 Janvier 1925 (aimablement transmis par Alain Biénabe)

Il sera évidemment très difficile d'affirmer à 100% que l'auteur de cette magnifique étude est le E. Ratner qui participaient aux tournois d'échecs parisiens de la même époque, mais il paraît difficile de croire qu'il y ait eu plusieurs E.Ratner dans les milieux échiquéens parisiens en 1924!

Cette étude était l'une des préférées de l'ancien champion du monde Emanuel Lasker qui la mentionne ainsi dans son Lasker's Manual of Chess :

"Cette étude fait une excellente impression. Les prouesses des pièces blanches vont au delà de toutes les attentes. L'armée blanche n'est composée que de héros... C'est incroyable mais vrai. Les Blancs parviennent avec succès, en extrayant le meilleur de la position et avec une armée chétive, à monter une attaque victorieuse contre le Roi." (8)

Je suis preneur de tout renseignement supplémentaire sur Jacques (Evsey/Ovsey) Ratner ou sur cette étude, n'hésitez pas à me contacter.

 

Les Blancs jouent et gagnent

 

Solution:

Les Blancs gagneraient facilement s'ils pouvaient conserver leurs deux pièces de plus. Mais après le retrait du Fa6 attaqué, les Noirs menacent de bouger le Roi en faisant échec à la découverte, puis Fd4 récupérant un des deux Cavaliers.

1.Fe2!! seul coup pour gagner

[si 1.Fd3? Rb7+ échec à la découverte 2.Rg2 Fd4 3.Cb3 FxCe5 4.Ca5+ Rb6! 5.Cc4+ Rc5 6.CxFe5 et Rd4 récupère une pièce]

[nous verrons un peu plus loin pourquoi 1.Ff1? n'est pas bon non plus]

[Quant à 1.Fc8? il permet au Roi Noir de fuir au centre de l'échiquier sans encombres 1. ... Rb5+ 2.Rg2 Fd4 etc]

1. ... Rb7+ échec à la découverte

[sur 1. ... Ra5+ 2.Rg2 Fd4 3.Cb3+ gagnerait le Fou]

2.Rg2 Fd4

3.Cb3 FxCe5

4.Ca5+  Ra8

[si 4. ... Rc8 5.Fg4+ et le Roi ne peut aller qu'en b8 ou d8, alors Cc6+ gagne le Fou.

C'est la raison pour laquelle il ne fallait pas jouer 1.Ff1, dans cette position les Blancs n'auraient plus l'échec en g4]

[sur 4. ...Ra7 ou Rb6 le Cavalier gagne le Fou grâce à une fourchette]

5.Cc6  Fou joue n'importe où

6. Fa6 g5

7.Rf3 et les Blancs font mat en 6 coups par la manœuvre:

Rg4, Rf5, Re6, Rd7, Rc8 et Fb7 mat. Les Noirs ne peuvent s'y opposer. Par exemple:

7.Rf3 Fou joue

8.Rg4 Fou joue

9.Rf5 Fou joue (si le pion bougeait les Blancs pourraient simplement le prendre ... ou aller faire mat !)

10.Re6 g4

11.Rd7 g3

12.Rc8 g2

13.Fb7 #

 

Sources:

- (1) Dictionnaire des échecs - François Le Lionnais et Ernst Maget (1974) p.325

- (2) El Mundo Deportivo - (4 novembre 1949)

- (3) Chess Tournament Cross Tables - Jeremy Gaige (1974)

- (4) British Chess Magazine - (1927) p.284 - Confirme l'information: "In section 2 the Paris player, O.Ratner, won with 8 out of 9". Il s'agit du Major Tournament et non pas du tournoi de Maîtres.

- (5) Mes vingt ans à l'OSE:1941-1961 - Jenny Masour-Ratner & Katy Hazan (2006)

- (6) United States Holocaust Memorial Museum - Une passionnante recherche sur le diplomate Gyorgy Mandel ou Mantello qui a produit des centaines de papiers pour sauver des juifs A forgotten suitcase: The Mantello rescue mission. On y découvre la fausse pièce d'identité de Jacques Ratner, celle de sa femme Eugénie (Jenny) Masour. C'est sur ce document que figure la date de naissance donnée sous toute réserve, au début de cet article.

- (7) Edward Winter y a consacré une de ses Chess Notes. CN 6801 Ratner Study.

- (8) Lasker's Manual of Chess  - Emanuel Lasker (1932 réédité en 1947) p.280 de l'édition de 1947 / traduction personnelle.

 

Accueil