HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

                                                                                             

Détail d'une gravure publiée par Le Monde Illustré le 7 mars 1874          

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

D'ANDRÉ [Adolphe] Emile [Maxime]

16/05/1827 (Paris - 10ème arrondissement) - 22/09/1900 (Bougival)

Le baron Emile d'André est un des bons joueurs amateurs français de la fin du dix-neuvième siècle (1).

 

  Détail d'une gravure "The chess champions" publiée par Sam Loyd en 1868

 

En dehors des tournois organisés par le Café de La Régence, il participe au tournoi international de l'Empereur à Paris en 1867. Il terminera ce tournoi en queue de peloton, très loin des meilleurs joueurs étrangers Kolisch, Winawer, Steinitz ou Neumann.

Le livre du tournoi nous apprend qu'il est né à Paris (2) et un reportage sur le tournoi dans La Stratégie de juillet 1867 (3), nous apporte un bref commentaire sur ce joueur peu connu:

"Tout à l’extrémité de la salle, MM. le baron d’André et Rousseau sont aux prises. Le premier est le type achevé du gentilhomme français, toujours prêt à dire, comme à Fontenoy: Tirez les premiers, Messieurs les Anglais. La France compte peu de joueurs de sa force."

En 1874, dans sa chronique du Monde Illustré (4), Samuel Rosenthal présente les joueurs fréquentant habituellement le café de La Régence et constituant la fine fleur des échecs français de l'époque. Une superbe gravure accompagne son article.

D'André est présenté comme faisant partie de la "jeune école", Rosenthal qualifie son jeu de "brillant et terrible". Il nous indique que le baron est capitaine de vaisseau, il est représenté sur la gravure en uniforme.

Il était officier de marine, voici un résumé de sa carrière militaire (5):

- Entre dans la Marine en 1843 au port de Toulon

- Aspirant le 1er août 1845

- Enseigne de Vaisseau le 1er septembre 1849

- Lieutenant de Vaisseau le 29 novembre 1856

- Capitaine de Frégate le 7 mars 1868

- Nommé Commandant de la Marine de la station locale du Sénégal le 19 octobre 1879

Il obtient le titre d'Officier de la Légion d'Honneur le 16 mars 1862 (6).

Il est décédé à Bougival en 1900, à l'âge de 73 ans (7).

 

 

Sources:

(1) Chess Notes n°4988 - Edward Winter

(2) Les Archives Numérisées de Paris permettent d'apporter quelques précisions: détruit lors des incendies de la Commune en mai 1871, l'état civil parisien antérieur à 1860, a été reconstitué en partie seulement. Pour d'André on ne trouve que sa date de naissance.

(3) La Stratégie - Ernest Nivernais (1867) p.149

(4) Le Monde Illustré - Samuel Rosenthal  (7 mars 1874)

(5) Le site internet de l'Ecole Navale - Espace Traditions

(6) Site de la Légion d'Honneur

(7) Archives départementales des Yvelines.

 

 

Accueil