HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

                 

 

L'Echo d'Alger (15 mars 1932)

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

BILLECARD [Antoine] Maurice [Anthelme]

03/08/1876 (Lure) - 08/12/1940 (El Biar - Alger)

Maurice Billecard est un joueur français qui eut une brève carrière au début du 20ème siècle.

Sa date de naissance est donnée avec un point d'interrogation par le Chess Personalia, mais je peux la donner ici après un travail sur des sites généalogiques. Il est né dans une petite ville du département de la Haute Saône, son père était procureur. Lui même effectuera une brillante carrière de magistrat en Algérie et au Maroc.

Les bibliographies sur Internet mentionnent le titre de sa thèse déposée en 1902 : Les commissions rogatoires en droit international privé.

Ses activités de magistrats l'ont surement contraint à abandonner ses activités échiquéennes. Il est successivement nommé comme juge dans des villes de plus en plus importantes: Boghari 1904, Cherchell 1906, Maison Carrée 1908, Bône 1911, Oujda 1913, Casablanca 1919, Rabat puis Alger en 1927 où il terminera sa carrière. Il décède à Alger en 1940.

L'Echo d'Alger (10 décembre 1940)

 

Sur le plan échiquéen, il apparaît en 1896, lorsqu'il participe au tournoi de la Régence et finit 8ème sur 12 (vainqueur Janowski).

En 1900, il participe à la création de "l'Association Française des Echecs", qui constitue la première tentative de formation d'une fédération de tous les joueurs d'échecs en France, il est le trésorier de cette nouvelle organisation.

Bizarrement, il ne participe pas au tournoi International de Paris en 1900, alors que la même année, il fait ses débuts sur la scène internationale au 12ème congrès de la fédération allemande à Munich, où il termine avant-dernier (vainqueurs Pillsbury et Schlechter).

En 1901, il participe au tournoi quadrangulaire du Cercle Philidor (vainqueurs Albin et Sittenfeld), mais doit abandonner après quelques rondes pour raison de santé. On perd sa trace après ces débuts fort timides.

Il réapparaît en 1907, où il est invité au tournoi de maîtres de Ostende (vainqueurs Ossip Bernstein et Rubinstein). Il termine 20ème sur 29, mais bat au passage des joueurs aussi réputés que Mieses, Teichmann, Blackburne, Swiderski etc... Sa performance est d'autant plus étonnante qu'à l'époque il vit en Algérie, il est juge à Cherchell (environ 90 km d'Alger). Un résultat remarquable pour un joueur amateur coupé de tous les grands centres échiquéens européens.

Malgré cette prestation intéressante, on ne trouve plus traces de lui par la suite, il est juste mentionné comme un des rédacteurs de la chronique échiquéenne de l'Algérie Sportive qui démarre en 1908.

 

La victoire contre Mieses à Ostende 1907, commentée par Billecard. Source: L'Illustration Algérienne, Tunisienne et Marocaine (10 août 1907)

Sources encyclopédiques:

- Chess Personalia - Jeremy Gaige (1987) p.38

- Chess Columns A List - Ken Whyld (2002) p.14

Autres sources:

- L'Illustration Algérienne, Tunisienne et Marocaine - chroniques échiquéennes des années 1907-1908

- L'Echo d'Alger (15 mars 1932) & (10 décembre 1940)

 

Accueil