HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

Budowski lors d'un tournoi par équipe au Costa Rica en 2010.

(amicalement transmis par Rafael Santana)

 

Accueil
Arnous de Riviere
Aurbach
Baratz
Barbier
Barthelemy
Berman
Bernstein
Betbeder
Bienstock
Billecard
Biscay
Blum
Boncourt
Budowski
Burstein
Castillo
Chamier
Chamouillet
Chauvet
Clerc
Cukierman
D'André
De Barneville
Delaire
Deschapelles
Desloges
Desprès
De Villeneuve Esclapon
Devinck
Duchamp
Duclos
Gavarry
Gestesi
Goetz
Golbérine
Grévy
Halberstadt
Journoud
Kesten
Lamare
Laroche Bayonne
Laroche Docteur
Lazard Fred
Lazard Gus
Legall de Kermeur
Legrain
Lequesne
Maczuski
Michel
Mouret
Mouterde
Pape
Polikier
Pradignat
Ratner
Rinck
Rousseau
Seneca
Silbert
Sittenfeld
Suren
Taubenhaus
Tauber
Vertadier
Vincent
Znosko Borovsky

 

 

BUDOWSKI Gerardo (Gert)

10/05/1925 (Berlin - Allemagne) - 08/10/2014 (San José - Costa Rica)

Gerardo Budowski est né à Berlin dans une famille juive d'origine russe, passionné par les échecs. Son père Issar, un chimiste et sa mère Margarita (née Wolffgang) pratiquaient le jeu d'échecs. Sa mère eut même son heure de gloire en annulant une partie contre Capablanca, le champion du monde, lors d'une simultanée à Berlin en 1925.

Ils quittèrent l'Allemagne et émigrèrent en France. Issar Budowski, sa femme et ses enfants Victor, Pierre, Rolf, Gert et Frank furent naturalisés français en 1938 (1).

Les parents transmirent leur passion des échecs à leurs cinq fils (2), mais ce fut le jeune Gert qui se montra rapidement le plus doué de tous. Toute la famille jouaient dans le cadre des organisations ouvrières, dans les championnats de la FSGT, la Fédération Sportive et Gymnique du Travail créée dans la période du front populaire par les organisations communistes.

Gert accéda rapidement à la première catégorie et termina 3ème du championnat FSGT de la région parisienne 1938-39, alors qu'il n'avait que 13 ans (3).

La première partie publiée du jeune Gert. Bulletin Ouvrier des Echecs (août 1939) p.124

Plus tard Budowski racontera qu'à cette époque il avait pris quelques cours particuliers d'Alexandre Alekhine, payés par son père (4).

Il devint rapidement la "vedette" des échecs ouvriers et il se produisit dans de nombreuses exhibitions de parties simultanées au cours de l'année 1939.

Le Populaire du 12 mars 1939 annonce le résultat de la première simultanée du jeune Budowski.

L'occupation de la France par les nazis conduisit la famille Budowski a s'exiler en Amérique du Sud. Ils arrivèrent au Venezuela, probablement en 1941. Gert se transforma en Gerardo et devint citoyen vénézuélien au début des années 50. Il continuait à pratiquer les échecs et devint champion "absolu" du Venezuela en 1951 (5).

Budowski en 1952.

(Source: site internet Family Search)

Il participa à un tournoi zonal de la FIDE à Caracas en 1951 et au tournoi international de Mar del Plata en 1952 (9-10ème sur 18, victoire de Juilo Bolbochan et Hector Rosetto).

En 1952 il s'installa et fonda une famille au Costa Rica (6).

Il résida probablement également brièvement à Cuba car on trouve sa trace dans un match Miami-Capablanca Chess Club de La Havanne en 1955.

Chess Review (février 1955) p.35

 

Il devint un spécialiste reconnu mondialement dans les sciences environnementales et l'écologie. Ingénieur agronome de formation, il était docteur de l'université de Yale. Il travailla pour l'UNESCO et de nombreuses organisations internationales (7).

16 parties de Gerardo Budowski à télécharger.

(base de données constituée grâce à l'aide de Rafael Santana du site internet Historia del Ajedrez en Venezuela)

  

 

Sources:

(1) Décret du 3 février 1938 publié au Journal Officiel de la République Française (13 février 1938) p.1872

(2) Bulletin Ouvrier des Echecs - Lucien Romani (janvier 1939) p.7 - Article Une famille de joueurs d'échecs.

(3) Bulletin Ouvrier des Echecs - (juillet 1939) p.98 & (août 1939) p.124 - Concernant le championnat de la FSGT de 1938-39

(4) El Ajedrez en Costa Rica - Alexis & Manuel Murillo Tsijli (2003) p.122

(5) Site internet Historia del Ajedrez en Venezuela de Rafael Santana.

(6) El Ajedrez en Costa Rica - Alexis & Manuel Murillo Tsijli (2003) p.120

(7) Sa nécrologie sur le site de la University for Peace. Sa nécrologie sur le site de l'International Union for Conservation of Nature.

 

© Dominique Thimognier (Reproduction interdite sans autorisation)

 

Accueil