HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

source: Les Cahiers de l'Echiquier Français (16èmes cahiers 1928) p.498

 

Accueil
Andruet
Apicella
Bacrot
Bauer
Benoit
Bergraser
Bigot
Boutteville
Chéron
Crépeaux
Daniel
Gibaud
Giffard
Gromer
Haik
Hugot
Kahn
Lemoine
Letzelter
Mazzoni
Muffang
Planté
Raizman
Renaud
Rolland
Roos Michel
Rossolimo
Tartakover
Thiellement

 

 

GIBAUD Aimé (Amédée)

05/03/1885 (Rochefort)  - 18/08/1957 (Rochefort)

Quadruple champion de France. Comme tous les grands champions français de l'époque, il était un pur amateur, il travaillait à la poste.

Il débuta sa carrière échiquéenne à Paris entre 1909 et 1925 où il fréquente le Café de la Régence, puis le Cercle des Echecs du Palais Royal. Par la suite sa carrière de postier d'abord en tant que receveur puis comme chef de bureau, le conduit dans plusieurs petites villes: Fougères, La Tremblade, Saint Calais.

Il participe au championnat de France des amateurs en 1914, puis au 2ème championnat de France à Strasbourg en 1924 où il termine 1er ex-æquo, battu au départage par Crépeaux.

Par la suite il sera quatre fois champion de France en 1928, 1930, 1935, et enfin lors du mystérieux championnat de France 1940, reconnu par la FFE mais dont on ne retrouve pas de trace.

En 1940, il perd lourdement un match contre Eugène Znosko Borovsky (1,5-5,5).

Après la seconde guerre mondiale, il participera encore à plusieurs championnats de France jusqu'en 1950.

Gibaud lors du championnat de France 1933

Son métier l'entrainant loin de tous les grands centres échiquéens, il lutte contre l'isolement en pratiquant le jeu par correspondance. Il remporte les trois premiers championnats de France par correspondance en 1929, 1931 et 1932.

Il n'aura quasiment aucune expérience internationale. On note juste quelques participations à différents tournois mineurs à Hastings, une première place ex-æquo à un tournoi à Madrid en 1936 et des sélections en équipe de France. Il représenta la France notamment lors des deux olympiades officieuses de Paris 1924 et Munich 1936.

----------

Plusieurs incertitudes ont longtemps plané sur sa biographie:

- Ses dates et lieux de naissance ainsi que sa date de décès ne figuraient sur aucune encyclopédie. Je les donne ici après avoir consulté son extrait de naissance dans les archives départementales de la Charente Maritime. Une surcharge manuscrite nous indique également qu'il est décédé dans sa ville natale, alors qu'il avait pris sa retraite à Nice.

- Son prénom pose également question, puisque pendant sa très longue carrière il est prénommé indifféremment Aimé et Amédée. Aimé était-il son prénom d'état civil et Amédée un prénom d'usage ? Après avoir privilégié Amédée, la découverte de son état-civil me conduit à préférer maintenant Aimé.

-----------

Enfin, il semble utile de tordre le coup à la légende de la partie miniature entre Lazard et Gibaud qui figure dans de très nombreux livres depuis des dizaines d'années. On en trouve diverses versions en 4 ou 6 coups, avec une date allant de 1920 à 1935. Gibaud lui-même, dans un article au British Chess Magazine en 1937, indiqua qu'il n'avait jamais joué une telle partie dans un tournoi officiel.

 

Sources encyclopédiques:

- Chess Personalia - Jeremy Gaige (1987) p.139

- Dictionnaire des Echecs - François Le Lionnais et Ernst Maget (1974) p.166

- Le Nouveau Guide des Echecs - Nicolas Giffard et Alain Biénabe (2009) p.821

Autres sources:

- Archives départementales en ligne de la Charente Maritime - Registre des naissances de la ville de Rochefort (1885)

- Les Cahiers de l'Echiquier Français - (1925) 3ème cahier p.85 / (1928) 16ème cahier p.498

- Kings, Commoners and Knaves - Edward Winter (1999) p.350-351

- Chess Facts and Fables - Edward Winter (2006) p.274

- Site Internet Chess Notes - Edward Winter - The Gibaud v Lazard Gamelet.

Accueil