HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

Photo Europe-Echecs (mai 1990) p.357

 

Accueil
Andruet
Apicella
Bacrot
Bauer
Benoit
Bergraser
Bigot
Boutteville
Chéron
Crépeaux
Daniel
Gibaud
Giffard
Gromer
Haik
Hugot
Kahn
Lemoine
Letzelter
Mazzoni
Muffang
Planté
Raizman
Renaud
Rolland
Roos Michel
Rossolimo
Tartakover
Thiellement

 

 

PLANTÉ Jacques [Marie Henri]

04/10/1924 (Pau) - 21/11/1989 (Ecquevilly)

Béarnais d'origine, Jacques Planté fut engagé volontaire dans l'armée française en 1944 et fit la campagne d'Allemagne. A son retour il poursuivit des études de droits et de lettres et pratiqua quelques années la profession d'avocat.

Par la suite il quitta Pau pour vivre à Paris, où il fit une carrière dans le cinéma en tant que producteur ou directeur de production. Son nom apparaît au générique des plus grands films français dans les années 1950-70 (Par exemple: Les Grandes Manœuvres de René Clair en 1955, Les Vikings de Richard Fleischer en 1958, Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury en 1973, etc.)

Les échecs constituaient un hobby pour lui au même titre que le bridge, le tennis de table ou le billard. Au bridge il fut champion de France vétéran.

Il fréquentait le cercle Caïssa et s'entrainait avec Nicolas Rossolimo. Il fut champion de Paris en 1950, et représenta la France lors du célèbre match France-URSS de 1954. L'URSS présenta une équipe fantastique avec Bronstein, Keres, Averbakh, Taimanov, Kotov, Petrossian, Geller et Boleslavsky et écrasa la France 15 à 1. Planté fut le seul avec Muffang à pouvoir sauver un demi-point en annulant contre Boleslavsky.

Vers la fin des années 50, il abandonna longuement les échecs à cause des ses obligations professionnelles. Il repris le jeu en en participant aux opens de Monaco 1967, 1968, 1969. Cette reprise culmina avec un titre de champion de France en 1969, à Pau sa ville de naissance.

 

Sources:

- Chess Personalia - Jeremy Gaige (1987) p.332 - n'indique aucun élément en dehors de la victoire au championnat de France 1969. Les dates de naissance et de décès ont été trouvées à l'état-civil de la mairie de Pau, par Thierry Silvert que je remercie.

- Dictionnaire des échecs - François Le Lionnais et Ernst Maget (1974) p.303 - n'indique aucun élément en dehors de la victoire au championnat de Paris 1950.

- Le Nouveau Guide des Echecs - Nicolas Giffard et Alain Biénabe (2009) p.871 - donne des dates de naissance et de décès erronées.

- Europe Echecs - (mai 1990) p.356-57 - Article nécrologique de Dominique Métras

 

 

Accueil

La dernière mise à jour de ce site date du 01/01/16