HERITAGE des ECHECS FRANCAIS

 

source : L'Echiquier 1928 p970

 

Accueil
Chaudé de Silans
D'Autremont
Merlini
Schwartzmann

 

 

SCHWARTZMANN Paulette (Pecia / Paula)

 

19/11/1894 (Kamenetz Podolsk - Russie aujourd'hui Kamianets Podilskyï - Ukraine) - ??/??/1953 (?)

Il est bien difficile de retrouver des éléments biographiques clairs pour cette grande joueuse française d'origine russe. Elle apparaît dans les publications échiquéennes françaises au début des années 20 lorsque la "mode" des échecs féminins se propage dans le sillon du mouvement d'émancipation des femmes.

Elle participera à tous les championnats de France féminins de 1924 à 1936 en terminant à chaque fois sur le podium. A l'époque les joueuses étrangères sont admises et le titre de championne de France est attribué à la française la mieux classée:

- 1924: 2ème

- 1925: 1ère, mais elle est de nationalité russe et le titre de championne de France est attribué à Melle Frigard, la française la mieux classée.

- 1926: 2ème

- 1927: 1ère, mais elle est de nationalité russe et le titre de championne de France est attribué à Melle Frigard, la française la mieux classée.

- 1928: 1ère, mais elle est de nationalité russe et le titre de championne de France est attribué à Mme D'Autremont, la française la mieux classée.

- 1929: 1ère, mais elle est de nationalité russe et le titre de championne de France est attribué à Mme D'Autremont, la française la mieux classée.

- 1931: 1ère, mais elle est de nationalité russe et le titre de championne de France est attribué à Mme Pape, la française la mieux classée.

- 1932: 3ème

- 1933: 2ème, mais elle vient d'être naturalisée française et cette fois, le titre de championne de France lui est attribué, car le tournoi est remporté par une italienne.

- 1934: 3ème

- 1935: 1ère et championne de France

- 1936: 2ème

Elle ne participe pas au tournoi de 1937 qui a lieu en province pour la première fois (à Toulouse), elle se rend à Nice en 1938 pour participer, mais elle est la seule joueuse à se présenter. Elle fut déclarée championne de France sans jouer !

Au fil des articles sur les différents championnats de France on apprend qu'elle s'est installée en France vers 1915, qu'elle est chirurgien dentiste diplômée de la faculté de Paris. On remarque également que sa mère Sonia Schwartzmann participe parfois aussi aux tournois.

A plusieurs reprises lors de ces championnats on présente Paulette Schwartzmann comme originaire de Riga (quelques fois on la dit même née à Riga), parfois aussi on indique qu'elle est originaire d'Odessa. En fait son dossier de naturalisation indique qu'elle est née à Kamenetz Podolsk en Russie (aujourd'hui en Ukraine) (1). Une ville où la communauté juive a souffert de nombreux massacres du 17ème siècle jusque pendant la seconde guerre mondiale.

Elle représente la France au championnat du monde féminin de 1933 à Folkestone où elle termine 6ème sur 8.

Elle représente également la France au championnat du monde féminin de 1939 qui a lieu en même temps que les olympiades masculines à Buenos Aires. La seconde guerre mondiale éclate pendant la compétition et comme beaucoup de joueurs et joueuses de confession juive, elle décide de ne pas revenir en Europe après le tournoi. Elle semble s'être installée en Argentine, car on retrouve son nom au palmarès des championnats féminins d'après guerre de ce pays.

Paulette Schwartzmann a terminé 9ème sur 20 participantes au championnat du monde de 1939.

Elle est ici opposée à la concurrente néerlandaise Catharina Roodzant.

(Source: Archivo General de la Nacion. Photo trouvée par JS.Morgado et aimablement transmise par Willibald Müller)

Elle fut championne d'Argentine en 1948, 1949, 1950 et 1952.

Certaines sources internet indiquent qu'elle est décédée en Argentine en 1953. (2)

 

Sources:

(1) Les Naturalisations entre 1900 et 1950 - CD ROM. Elle est naturalisée française le 21 décembre 1932. Son lieu de naissance est confirmé par la liste des émigrants en Argentine consultable sur le site du Centro de Estudios Migratorios Latinoamericanos. Son arrivée dans le port de Buenos Aires à bord du navire le Piriapolis en provenance d'Anvers pour jouer le championnat du monde féminin de 1939 a été enregistrée. Le décret de naturalisation indique le prénom Pecia, l'enregistrement du port de Buenos Aires indique le prénom Paula, mais son prénom d'usage était Paulette.

(2) Je suis preneur de tous renseignements sur sa carrière argentine et sur son décès. N'hésitez pas à me contacter.

 

Accueil